Photo À quoi sert l'affacturage proposé par certaines banques ?

À quoi sert l'affacturage proposé par certaines banques ?

L'affacturage consiste en une technique utilisée par les entreprises pour faire face à leurs créances. Pour ce faire, il faut céder les factures à une entreprise spécialisée. Ce modèle de service est généralement proposé par les entités financières. À quoi sert réellement l'affacturage suggéré par certaines banques ?

Pour les opérations de financement et de recouvrement

La transmission des dettes

De manière concrète, l'affacturage représente une occasion pour une entreprise de transmettre ses créances. À l'issu de l'opération d'acquisition, le factor (l'acheteur) ne pourra plus faire marche arrière s'il existe des factures impayées par le client final. Une opération de factoring comprend donc le financement, le paiement de la facture ainsi que la relance. En d'autres termes, il appartient à l'acheteur de prendre en charge toutes les dettes et les créances de l'entreprise.

Le mode de rémunération du factor

Le factor ou l'établissement acheteur est rémunéré en facturant une commission. Ce dernier correspond à la somme perçue par la société (le vendeur) exprimée en pourcentage. Cette facture intègre de plus les frais de dossier, le coût du traitement des dossiers ainsi que d'autres frais financiers. À titre illustratif, ce taux peut varier de 0.7 à 2,5 %, en fonction de l'entreprise vendeuse et des factures impayées.

Pour la croissance des TPE et des entrepreneurs

L'affacturage, une technique réservée aux minorités

Généralement, l'affacturage est une technique de financement rapide destinée aux structures imposantes et notamment aux entreprises d'import-export. Ainsi, les entreprises de taille modeste n'ont pas accès à ce type de financement. Selon les estimations d'un expert en finance, les TPE et les PME qui se sont lancées dans cette procédure se comptent uniquement à plus de 30 000. La hausse de leur facture constitue d'ailleurs leur principale motivation.

L'émergence de nouveaux acteurs

Durant ces dernières années, de nouveaux acteurs ont fait leur entrée. Ces derniers ont été encouragés par les sociétés en place, afin de multiplier la clientèle cible. Des startups ont créé des plateformes en ligne, dans le souci de faciliter les procédures d'affacturage. Dans cette plateforme, les établissements acheteurs proposent de céder une facture à hauteur de 1 000 euros au minimum. Cette facture implique une commission fixe de 3,5 %.

Pour un déblocage rapide des fonds

Le commencement procédures de déblocage

En plus de la digitalisation du parcours client, la croissance importante de l'affacturage implique un déblocage rapide des fonds. Tous les acteurs concernés promettent en effet un déblocage sous un délai de 8 à 24 heures, à compter du transfert de la facture. Par ailleurs les procédures d'affacturage commencent par la connaissance de l'entreprise ainsi que celle de ses dirigeants. Pour ce faire, il suffit de réclamer les pièces justificatives des gérants. Par ailleurs, le factor étudie également le bilan de l'entreprise.

La poursuite des procédures

Tout au long des procédures, le factor réclame par facture cédée une copie du bon de commande, du bon de livraison ou un rapport de livraison d'un service effectué. L'établissement demande, en d'autres termes, toutes les pièces justificatives confirmant la validité de la facture. À l'issu des vérifications, l'opération se poursuit par le financement. Pour faciliter ces procédures, il convient de faire appel à une entité spécialisée comme la Banque Delubac, gérée par Serge Bialkiewicz.